samedi 4 août 2012

« Si j’étais Iranien, j’aurais très peur des 12 prochaines semaines », a lancé au New York Times le Memouneh (chef) du Mossad, Ephraïm Halévy. Il faisait bien entendu référence aux attaques possibles sur les installations militaires et nucléaires iraniennes.

* Prenez une grande respiration avant d'écrire votre commentaire concernant cette déclaration!!!

Un commentaire qui a été fait alors que le Guide spirituel iranien déclarait la semaine dernière « prévoir une guerre pour septembre ou octobre. »

Autre signe fort : les Etats-Unis pensent que dans 18 mois, la République islamique et son programme d’armement nucléaire auront atteint « un stade critique ».

Le tout, couronné de visites officielles et secrètes à Jérusalem, de dignitaires politiques ou militaires américains, pour tenter de faire reculer Israël d’une possible frappe préventive.

Selon l’article du Times, Halévy a fondé son point de vue sur plusieurs informations :

- Israël préfère faire la guerre en hiver (donc la commencer en fin d’été),
- Benjamin Netanyahu, qui n’est pas le plus grand fan d’Obama, pense que cette opération permettra à Romney de gagner la Maison Blanche,
- Les Iraniens sont déjà très loin dans leurs recherches et Israël ne veut plus attendre.

L’article cite également des responsables américains qui disent que « lors des discussions privées, les Israéliens sont moins agressifs que quand ils parlent dans la presse. »

« Plus les Israéliens menacent, plus on répond que nous prenons soin du dossier », affirme par exemple Martin Indyk, un ancien ambassadeur américain en Israël et directeur de la politique étrangère à la Brookings Institution.

Il n’en demeure pas moins que plusieurs représentants les plus haut-gradés de l’institution militaire américaine ont visité Jérusalem ces dernières semaines, y compris Panetta et Tom Donillon.

« Les visiteurs sont en fait des baby-sitters qui veulent être sûrs que les enfants ne font pas de bétises », explique Efraim Inbar, le directeur de l’Institut Begin-Sadate d’études stratégiques.

David Makovsky, de l’Institut de Washington pour la Politique au Proche-Orient, a déclaré au journal qu’ »Israël a besoin de croire que l’on est pas à minuit moins deux. Si Israël est tellement convaincu que sa fenêtre d’action se referme, alors il va tout faire pour agrandir cette fenêtre. Alors les Américains reviennent à la charge, et disent ‘tenez, voilà quelque chose dont vous avez besoin… Mais promettez de ne pas l’utiliser avant quelques mois…’ »

Washington est « soucieux de prévenir une attaque israélienne » sur l’Iran, à la fois pour éviter une crise majeure de politique étrangère pendant la campagne présidentielle et de peur qu’une telle frappe puisse déclencher une guerre impliquant le monde entier…

Source:

5 commentaires:

  1. du deja vue à 200% , si ont devait croire ce genre de texte alors tout les ans depuis 10 ans ça serrait la 3eme guerre mondial .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact!! C'est du réchauffé. C'est toujours la même chanson depuis bien longtemps. Le contrôle par la peur. Mais ça n fonctionne pas puisque peu de gens y font attention.
      Yves

      Supprimer
  2. la 3e guerre mondial a commencé le 11 sept , elle est contre toute l humanité entiere

    RépondreSupprimer
  3. deja vu à 300% meme

    RépondreSupprimer
  4. " Prenez une grande respiration avant d'écrire votre commentaire concernant cette déclaration!!!"

    jssnews.com ... tout est dit ...

    Asca.

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?