dimanche 26 juin 2011

Inondation au Québec, dans le secteur de Gatineau

2 commentaires:

  1. Dans cet extrait vidéo on entend le vidéaste (sans doute) exprimer l'idée selon laquelle "Ça n'a pas d'ostie de bon sens...".

    Si je me sentais un peu sarcastique je lui dirais sans doute quelque chose comme : "Ben non ! Ça arrive tout le temps ce genre de choses, c'est juste qu'on en entend plus parler à cause des "mass media"."...

    Cela, évidemment, je ne le pense absolument pas. C'est juste que je suis vraiment fatigué d'entendre cet argument être utilisé par la plupart des gens qui donnent vraiment l'impression de se sentir ainsi emplis d'intelligence.

    Cet argument se base sur le concept du "Village global" de Marshall McLuhan, ce que beaucoup de gens qui utilisent l'argument en question ne doivent même pas savoir. Même si cet argument est vrai, il ne l'est seulement que dans une certaine mesure et dans le cas des changements climatiques auxquels nous assistons depuis 20 ans la mesure est largement dépassée : l'argument ne s'applique plus.

    Au milieu des années 70, soit quelque 15 ans avant les tout premiers changements climatiques observables par nos seules facultés humaines, j'ai dit à quelques personnes que les signes précurseurs d'une inversion des pôles seraient des changements climatiques à l'échelle planétaire et dans mon for intérieur j'avais l'intime conviction que ces changements climatiques se produiraient aux alentours de l'an 2000.

    Aujourd'hui, les changements climatiques ont donc débuté depuis 20 ans environ et les scientifiques commencent à parler ouvertement d'une inversion prochaine des pôles magnétiques et certains parlent même d'un glissement probable de l'ensemble de la croûte terrestre sur les couches inférieures du manteau, en toute conformité avec la théorie de Charles Hapgood qui avait été appuyée par nul autre qu'Albert Einstein lui-même.

    Cette théorie explique mieux que toute autre le fait de la glaciation soudaine en Sibérie il y a environ 11,000 ans et qui a congelé tout ronds beaucoup d'animaux qui vivaient en ce lieu à ce moment, dont les mammouths, et le fait que cette glaciation de Sibérie s'est produite en même temps qu'un réchauffement soudain qui a fait fondre toute la calotte polaire qui recouvrait la plus grande partie de l'Amérique du Nord et une bonne partie de l'Europe à ce même moment.

    Les gens ont tendance à croire que la régularité climatique que nous connaissions était un fait acquis et coulé dans le béton.

    Les recherches ont démontré que de -100,000 ans à -10,000 ans il y a eu une forte variabilité climatique autant dans les écarts de températures observés que dans la rapidité des changements entre une période chaude et une période froide.

    Depuis 10,000 ans les températures n'ont jamais été aussi stables qu'auparavant, ce qui a permis la sédentarisation de l'homme et l'apparition de la civilisation. Avant cela l'homme était obligé de se déplacer continuellement à cause du climat et n'avait d'autre moyen de survie que la chasse et la cueillette.

    Nous sommes en train de perdre cette régularité climatique et nous pouvons nous attendre à voir le monde tel qu'on le connaît être remplacé par quelque chose qui sera entièrement différent.

    Ces changements seront et sont déjà de plus en plus rapides et seuls ceux qui gardent obstinément les yeux fermés continueront à dire que rien ne change et que rien n'a changé. En psychologie on appelle cela un déni du réel...

    RépondreSupprimer
  2. Article à partager tout l'été au Québec et dans toute l'Europe !!!

    2012 : Fin du monde… ou début d’une nouvelle ère ?
    Jamais sans doute une année n’aura fait couler autant d’encre !...

    Même le passage à l’an 2000 et son fameux risque de bug informatique Y2K semblent n’être déjà plus qu’un vague ersatz de ce que nous vivons actuellement quant au raz-de-marée médiatique concernant 2012.

    http://www.didactiblog.com/2012-Fin-du-monde-ou-debut-d-une-nouvelle-ere_a110.html

    RépondreSupprimer

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?